Le syndrome d’Asperger de Paul

3 septembre 2019 Par Juliette Marville

Paul est le deuxième plus grand gagnant du jeu télévisé « les douze coups de midi » présenté par Jean-Luc Reichmann tous les midi sur TF1. Les téléspectateurs adorent Paul et savent qu’il est atteint du syndrome d’Asperger. Mais, peu savent exactement ce que cela signifie et quelles sont les efforts qu’il doit fournir à chaque émission.

Le syndrome d’Asperger, c’est quoi ?

Il s’agit d’un trouble de la même famille que l’autisme. 300 000 personnes en sont atteints en France. Parmi les manifestations de ce syndrome, on compte des difficultés dans la relation et les interactions sociales, l’hyperactivité et la difficulté à se concentrer. Toutefois, il n’y a pas de déficit intellectuel ni de retard spécifique dans le langage. Au contraire, les personnes atteintes de ce handicap ont tendance à être très intelligents.

Paul a été diagnostiqué du syndrome d’Asperger en 2015 quand il avait 16 ans. La difficulté avec ce syndrome est le fait qu’on ne ressent pas les mêmes choses que n’importe quel individu et on ne réagit pas toujours de la même façon. C’est d’ailleurs ce que Paul a tenu à expliquer lors de l’émission quand il s’est confié sur son autisme.

Les défis de Paul sur le plateau de l’émission

Une émission télévisée est souvent équipée de nombreuses caméras, de lumières, de techniciens et d’autres éléments liés à la production audiovisuelle. Pour Paul, les principales difficultés sur le plateau des douze coups de midi ont été le bruit, les lumières et la chaleur des projecteurs. En effet, il s’agit là d’éléments qui peuvent facilement causer du stress si l’on est atteint du syndrome d’Asperger.

Timide et anxieux au début de l’émission, Paul s’est très rapidement adapté et est devenu aujourd’hui parfaitement à l’aise sur les plateaux de l’émission. Ce qui l’a aidé, c’est surtout le soutien de sa mère et de sa famille, celui du présentateur qui le surnomme d’ailleurs « wikipaul » et celui du public qui l’a toute de suite adoré. Toutefois, Paul a confié que le maximum qu’il pouvait endurer était un tournage de cinq émissions par jour. Soucieux de ce que pense les autres de lui,  il a tenu à expliquer au public les raisons de ses différentes réactions, différentes de la plupart des autres personnes.

Paul se surpasse pendant les douze coups de midi

Paul ne finit pas d’impressionner le public lors de l’émission. Non seulement il trouve la bonne réponse à toutes les questions, mais il corrige également les rares erreurs de la production. Avec son handicap mais surtout ses performances dans l’émission, Paul a montré à tous qu’il est possible de réussir même si cela paraît difficile. Il a pu également sensibiliser le public sur le syndrome d’Asperger et l’autisme qui étaient jusque là mal compris du grand public.

Ayant dépassé plusieurs records sur l’émission et détenant la deuxième place de grand champion, Paul continue à gagner jour après jour et n’a plus qu’un record à battre pour devenir le maître ultime dans les douze coups de midi. Bien qu’il avoue être des fois fatigué, il tient toujours le coup et continue d’impressionner le public.